Maternelle

  • En chiffres

L’école maternelle peut accueillir les enfants avant l’instruction obligatoire qui débute à 6 ans. Il s’agit d’une originalité du système français. Elle est le plus souvent organisée en petite, moyenne et grande section, en fonction de l’âge des enfants. En 2014, la France comptait plus de 15000 écoles maternelles accueillant plus de 2.500.000 enfants. L’école française de Tachkent, dès la rentrée 2016, accueille les enfants dès 2 ans en Très Petite Section et ouvre une nouvelle classe de maternelle.   

  • Programme

L’école maternelle française se différencie du jardin d’enfant avec un programme autour de 5 domaines d’apprentissage :

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers l’activité physique
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques
  • Construire les premiers outils pour construire sa pensée
  • Explorer le monde

L’école maternelle constitue depuis la rentrée 2014 le cycle 1, le cycle des apprentissages premiers, cycle fondamental pour la réussite de tous les élèves. Elle se définit en trois grands axes :

  • Une école qui s’adapte aux jeunes enfants en tenant compte de leur développement et construit des passerelles entre la famille et l’école
  • Une école qui organise des modalités spécifiques d’apprentissage  : résolution de problèmes, entraînements, mémorisation. Le jeu y tient une place particulière : il favorise la richesse des expériences vécues et alimente tous les domaines d’apprentissage.
  • Une école où les enfants vont apprendre et vivre ensemble : elle assure une première acquisition des principes de la vie en société et permet à l’enfant de se construire comme personne singulière au sein d’un groupe.

La durée de la semaine scolaire des élèves à l’école maternelle est fixée à vingt-quatre heures. Les apprentissages sont plus importants le matin et répartis sur 5 matinées. Le suivi des apprentissages et la communication des progrès des élèves reposent sur deux outils : un carnet de suivi des apprentissages, renseigné tout au long du cycle 1, et une synthèse des acquis de l’élève, établie à la fin de la dernière année du cycle 1. => en savoir plus sur le site de l’éducation nationale française