Organisation de l’enseignement

L’école française de Tachkent assure les enseignements de la petite section de maternelle à la terminale. Elle est homologuée par l’AEFE pour le primaire (Maternelle, CP, CE1, CE2, CM1, CM2) et assure un enseignement par le CNED pour le secondaire (collège et lycée). Quelle que soit la classe, les programmes et cursus sont conformes à ceux de l’Education Nationale Française. 

L’AEFE ou Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger , sous la tutelle du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International, assure le suivi et l’animation du réseau des établissements d’enseignement français à l’étranger, constitué en 2015-2016 de 494 établissements scolaires homologués dans 136 pays.

Le CNED ou Centre National d’Enseignement à Distance, sous la tutelle du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, est le premier opérateur de formation tout au long de la vie en Europe et dans le monde francophone avec un effectif de 2200 personnes. 

tableau-age

L’école est obligatoire en France de 6 à 16 ans. Cette période est découpée en 4 cycles et doit permettre aux élèves d’acquérir un socle commun de connaissances et de compétences.

les cycles d’apprentissage

  • cycle 1 des apprentissages premiers : petite, moyenne et grande section de maternelle.
  • cycle 2 des apprentissages fondamentaux : CP, CE1 et CE2
  • cycle 3 de consolidation : CM1, CM2 et 6ème
  • cycle 4 des approfondissements : 5ème, 4ème, 3ème

le socle commun de connaissances et de compétences

Il représente ce que tout élève doit savoir et maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire, dont le suivi est assuré dans le livret personnel de compétences. Le socle s’organise en 7 compétences composées de connaissances essentielles, de capacités à les utiliser et d’attitudes indispensables tout au long de sa vie, comme l’ouverture aux autres, la curiosité, la créativité, le respect de soi et d’autrui :

  • la maîtrise de la langue française

Priorité absolue, elle passe par la capacité à lire et comprendre des textes variés, la qualité de l’expression écrite, la maîtrise de l’expression orale, l’apprentissage de l’orthographe et de la grammaire, l’enrichissement quotidien du vocabulaire. A l’école française de Tachkent, l’ensemble des cours est dispensé en français. 

  • la pratique d’une langue vivante étrangère

L’élève doit être capable de comprendre un bref propos oral ainsi qu’un texte écrit court et simple, de se faire comprendre à l’oral et à l’écrit en utilisant des expressions courantes. A l’école française de Tachkent, les enfants apprennent 2 langues vivantes en primaire : l’anglais dès la maternelle, auquel s’ajoute le russe à partir du CP.

  • les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

En mathématiques, en s’appuyant sur la maîtrise du calcul et des éléments de géométrie, l’élève apprend à mobiliser des raisonnements qui permettent de résoudre des problèmes. En sciences et technologie, l ‘élève apprend la structure et le fonctionnement de la Terre et de l’Univers, la matière et ses propriétés physiques et chimiques, l’énergie, les caractéristiques du vivant (cellule, biodiversité, évolution des espèces), la conception, la réalisation et le fonctionnement des objets techniques. Il est initié à la démarche d’investigation tout en acquérant des connaissances et apprend à agir dans une perspective de développement durable. A l’école française de Tachkent, les professeurs du primaire peuvent s’échanger les matières techniques en fonction de leurs spécialités. Les élèves du secondaire bénéficient d’un répétiteur spécialisé par matière.

  • la  maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication (TIC)

Le Brevet Informatique et Internet (B2i) confirme la maîtrise de ces techniques. A l’école française de Tachkent, la bibliothèque dispose d’un ordinateur pour 2 élèves en moyenne.

  • La culture humaniste

La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité et permet d’acquérir des repères : en histoire (événements fondateurs), en géographie (paysages et territoires, populations, etc.), en littérature et en arts (les grandes œuvres). Une approche sensible des œuvres initie l’élève à l’histoire des arts. Il est engagé dans des pratiques artistiques personnelles.

  • Les compétences sociales et civiques

Il s’agit de maîtriser, comme individu et comme citoyen, les règles élémentaires de la vie en société et de les mettre en œuvre dans le cadre scolaire. L’élève acquiert des repères dans plusieurs domaines : les droits et les devoirs du citoyen, les notions de responsabilité et de liberté et le lien qui existe entre elles, les principes d’un État de droit, le fonctionnement des institutions, de l’État, de l’Union européenne.

  • L’autonomie et l’initiative

L’autonomie et l’initiative s’acquièrent tout au long de la scolarité, dans chaque matière et chaque activité scolaire. On apprend ainsi à :être autonome dans son travail, s’engager dans un projet et le mener à terme (construire un exposé, rechercher un stage, adhérer à un club ou une association, travailler en équipe), construire son projet d’orientation. En développant cette compétence, l’élève se donne les moyens de réussir sa scolarité et son orientation, de s’adapter aux évolutions de sa vie personnelle, sociale et professionnelle.

 

Depuis septembre 2016, un nouveau socle commun de connaissances, de compétences et de culture est mis en place: